La Paix est un fil despérance

Afficher l'image d'origine

Une petite parenthèse pour ouvrir la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. J’ai

trouvé ce texte du Pape François et cela m’a fait réfléchir…Je crois que pour aller

vers les autres, il est nécessaire de

se réconcilier avec soi même ,

tout au moins

faire un effort…même un tout petit effort.

Afficher l'image d'origine

Le 20 septembre 2016, le pape François a prononcé le discours de clôture de la Journée de prière pour la paix – « Soif de paix. Religions et cultures en dialogue » – sur la place Saint-François à Assise. « Bienheureux les artisans de paix » (Mt 5, 9), a-t-il affirmé en exhortant à faire face « à la grande maladie de notre époque : l’indifférence ». « Le paganisme de l’indifférence ». Pour le pape François, la paix est « un fil d’espérance qui relie la terre et le ciel », un mot « simple », et en même temps « difficile ». Pour lui la paix signifie à la fois le pardon (« fruit de la conversion et de la prière (…) qui rend possible de guérir les blessures du passé ») ; l’accueil (« disponibilité au dialogue, dépassement des fermetures ») ; lacollaboration (l’« échange vivant et concret avec l’autre, qui est un don et non un problème ») ; l’éducation (un « appel à apprendre chaque jour l’art difficile de la communion, à acquérir la culture de la rencontre »). « Nous ici, ensemble et dans la paix, nous croyons et nous espérons en un monde fraternel »

Pape François

 

 

 

 

 

 

Mes Amis,

je ne sais pas si vous allez passer pour lire cet article…

Je ressent une grande soif et faim de paix. Des amis que j’aime

se sont éloigné sans dire pourquoi. Je me suis rendue compte que cela

était une belle occasion pour rentrer dans ce temps en offrant cela.

J’ai passé un temps à Taizé lorsque la fraternité vivais sous l’apparence

oecuménique, sans se prononcer clairement. Pour moi ce fut une souffrance

de nous voir séparés entre protestant et catholiques. On ne se regardais pas, mais

le fait de se séparer cela était très dure. Puis il y avait durant la semaine une

toute petite chapelle presque caché avec le saint sacrement et la messe de

chaque jour avec un prêtre de la communauté. J’ai était tellement blessée,

que je me suis dit que cela étais mieux pour moi de rester en dehors de toute

croyance. Durant trois jours  je me suis promené dans la campagne de

Bourgogne… Je me souviens comme les vaches étaient belles et paisibles.

Durant trois jours je suis resté vierge de toute croyance dans mon coeur. J’avais la

paix. Puis à partir d’un rassemblement, par un témoignage de une soeur

protestante, je me suis trouvé en train de ré-choisir ma foi catholique. Cette fois-ci

choisie par moi-même.

Afficher l'image d'origine

Auteur : nanipeinture94

Témoigner des merveilles de Dieu dans dans ma vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s